Articles

ligne de depart

Par quoi je commence ?

Vous venez de recevoir votre carte Raspberry Pi3 et vous vous demandez par quoi on commence.

Ce tutoriel va vous expliquer pas à pas ce qu’il faut faire pour bien démarrer avec votre Pi3.


Avant déballage de votre carte Pi3 :

Assurez vous d’avoir le matériel et logiciels suivant :

Matériel Logiciel
  • Clavier + Souris
  • Ecran
  • Câble d’alimentation
  • Câble HDMI
  • Câble Réseau
  • Carte micro SD

Le clavier + souris + câble HDMI ne sont pas obligatoire. Ils le sont seulement si vous optez pour une installation de NOOBS sur votre carte micro SD.

S’il vous manque quelque chose vous pouvez passer commande sur AMAZON, la livraison se fait dans les 24h suivantes…

Remarque : La Pi souffre à mes yeux d’un gros défaut : Il n’y a pas de bouton On/Off,
je vous conseille donc d’acquérir un câble d’alimentation avec un interrupteur.

Voici quelques câbles d’alimentation avec interrupteur :  Afunta  –  Camac  –  Hapurs  –  Autre


Après déballage de votre carte Pi3 :

Votre premier geste sera de faire tous les branchements.

Vous optez pour une installation avec :

Installation avec NOOBS Installation avec Raspbian
Branchement Noobs

Branchements pour Noobs

  • Alimentation
  • Réseau
  • HDMI
  • Clavier
  • Souris
branchement raspbian

Branchements pour Raspbian

  • Alimentation
  • Réseau

Ensuite vous aurez besoin d’une image à transférer sur votre carte micro SD.

Pour votre premier démarrage je vous conseille d’opter pour NOOBS
et si vous êtes un peu plus familier avec le monde de linux, vous pouvez attaquer directement avec Raspbian.

Téléchargez ci-après : NOOBS   –   Raspbian

Installer sur votre carte micro SD l’environnement que vous avez choisi.

Il existe de nombreux tutoriels concernant l’installation de NOOBS, je ne vais donc pas en rajouter ici un n-ième qui sera de toute façon identique aux autres. Je ne vous ai donc sélectionné que le meilleur : Framboise 314

En bref, voici la procédure d’installation de NOOBS :

  • Dézipper le fichier NOOBSxx.zip (via 7 zip)
  • Formater la carte SD en FAT (via SD Formatter)
  • Copier tous les fichiers sur la carte SD (via Win32DiskManager)
  • Insérer la carte SD dans votre RPi
    Emplacement micro SD
  • Démarrer votre RPi
  • Et Profitez  😉 …  La suite après l’installation de Raspbian. Merci.

Concernant l’installation de Raspbian, la procédure est la même que pour NOOBS :

  • Dézipper le fichier Raspbianxx.zip (via 7 zip)
  • Formater la carte SD en FAT (via SD Formatter)
  • Copier tous les fichiers sur la carte SD (via Win32DiskManager)
  • Insérer la carte SD dans votre RPi
  • Démarrer votre RPi

Une fois votre RPi démarrée, votre carte n’étant relié ni à une souris, clavier et écran, le seul moyen d’interagir avec est d’utiliser le mode des lignes de commande avec Putty SSH (tutoriel ici ou )

Mais pour pouvoir utiliser Putty SSH, faut-il encore trouver la carte sur le réseau… son adresse IP quoi…

Plusieurs solutions pour cela : la première consiste à ouvrir la page d’administration de sa Box internet ou sinon :

  • Pour Windows, aller dans Démarrer/Exécuter/ puis taper CMD ou directement dans la barre de recherche de Cortana, taper CMD, ce qui ouvre l’invite de commande où il suffit de taper : arp -a
    connaitre-les-adresses-ip-d-un-reseau.jpg
    Cela permet de connaitre les adresses ip de son réseau local
    Les adresses locales sont en principe de type: 192,168,X,X
    Et parmi elles se trouve l’adresse IP de votre RPi
    Avec Putty SSH, il vous suffit maintenant de tester toutes les adresses IP et lorsque vous tomberez sur la bonne adresse, vous aurez dans la fenêtre un joli : login as : 
    Vous y répondrez par un : pi (pour le login)
    Suivi d’un : raspberry (pour le mot de passe)
    Votre Rpi vous gratifiera d’un : pi@raspberry: ~$
    Bravo vous êtes connecté à votre RPi.
  • Voilà,  après vous être reconnecté en SSH,
    Pour finaliser l’installation il suffit de faire un (après le : pi@raspberry: ~$)

    sudo raspi-config

    Et comme pour NOOBS il existe pleins de tutoriels sur le « comment » configurer raspi-config,
    Cf ci-dessous les tutoriels à partir de la section RASPI-CONFIG
    XavierMichaud  –  Raspbian France  –  It Connet.fr  –  Nbym.com  –  Windtopik.fr

  • Enfin vous pouvez tout mettre à jour en faisant un
    sudo apt-get update
  • sudo apt-get upgrade
  • sudo apt-get dist-upgrade
  • sudo rpi-update
  • L’installation de Raspbian est maintenant terminée… 😉

Voici quelques petits détails à rajouter à votre installation :

Un des problèmes de la RPi est celui de l’heure. En effet votre RPi n’embarque aucune horloge il faut donc lui donner la bonne heure en allant la chercher sur Internet.

Pour vous convaincre du problème, dans la console, taper après le : pi@raspberry: ~$

date

et voyez l’heure renvoyée par votre RPi. On est d’accord elle n’est pas bonne.

  • Solution 1 : connexion à un serveur NTP.
    Donc, après vous être reconnectés en SSH à votre RPi, veuillez taper les lignes suivantes dans la console.
    Installation de NTP, taper dans la console après le : pi@raspberry: ~$

    sudo apt-get install ntp
    

    lancement du service

    sudo /etc/init.d/ntp start
    

    Configuration

    sudo nano /etc/ntp.conf

    Mettre les serveurs

    server 0.fr.pool.ntp.org
    server 1.fr.pool.ntp.org
    server 2.fr.pool.ntp.org
    server 3.fr.pool.ntp.org

    A place des serveurs

    server 0.debian.pool.ntp.org iburst
    server 1.debian.pool.ntp.org iburst
    server 2.debian.pool.ntp.org iburst
    server 3.debian.pool.ntp.org iburst

    Enregistrez le fichier ntp.conf en faisant un CTRL + O suivi d’un CTRL + X pour revenir à la console

    Relancer le service

    sudo service ntp restart

    Vérifier la synchronisation

    ntpq -p

    Vous verrez dans la console quelque chose comme :
    commande ntp -q

    Et enfin, vous pouvez re-tester l’heure…

  • Solution 2 : lancer une synchronisation régulière de l’heure avec une tache CRON
    Donc, après vous être reconnectés en SSH à votre RPi, veuillez taper les lignes suivantes dans la console.
    Installation de NTPDATE, taper dans la console après le : pi@raspberry: ~$

    sudo apt-get install ntpdate
    

    Voilà ntpdate est installé, il suffit de lui glisser un serveur de temps par exemple fr.pool.ntp.org du NTP Pool Project. Pour automatiser la mise à jour de l’heure, on va mettre tout ça dans le gestionnaire des tâches crontab

    crontab -e

    Et on y ajouter la ligne suivante en fin de fichier (exécution de la commande toutes les heures)

    0 */1 * * * fr.ntpdate fr.pool.ntp.org
    

    Enregistrez le fichier en faisant un CTRL + O suivi d’un CTRL + X pour revenir à la console

    Enfin, vous pouvez tester le résultat avec la commande

    sudo ntpdate fr.pool.ntp.org
    

    En cas de message d’erreur du genre NTP socket, vous pouvez changer la commande Crontab en modifiant le fichier avec la commande

    0 */1 * * * ntpdate -u fr.pool.ntp.org
    

Autre petit problème est que le serveur DHCP de votre box octroie à chaque nouveau démarrage de votre RPi une nouvelle adresse IP.
Nous allons donc la rendre statique pour que ce soit toujours la même à chaque démarrage. Ainsi vous pourrez toujours vous connectez à cette même adresse avec Putty SSH.

  • Solution 1 : Fixer l’adresse IP de votre RPi directement à partir de l’administration de votre BOX internet
  • Solution 2 : Donner à la RPi la possibilité de fixer sa propre adresse IP
    Pour cela il vous suffit de taper dans la console après le : pi@raspberry: ~$

    sudo nano /etc/dhcpcd.conf

    Ce qui ouvre le fichier dhcpcd.conf
    Il faut rajouter au début de ce fichier les lignes suivantes :

    interface eth0
    static ip_address=192.168.1.XX/24
    static routers=192.168.1.1
    static domain_name_servers=192.168.1.1

    Remplacez XX par l’adresse que vous souhaitez attribuer à votre machine. Le Masque de sous-réseau (subnet mask) est ici indiqué sous la forme /24. Cela signifie que les 24 premiers bits du masque sont à 1. C’est à dire que le masque vaut 255.255.255.0
    Enregistrez le en faisant un CTRL + O suivi d’un CTRL + X pour revenir à la console
    Et pour finir, il faut redémarrer votre RPi

    sudo reboot
  • Et voilà… Vous pouvez pleinement profiter de votre RPi 😉
getting-started-noobs

Noobs ou pas

Noobs ! Non ça ne veut pas dire « petit nouveau » ici, mais : New Out Of Box Software

Il s’agit d’un petit logiciel qui permet à votre carte Pi de démarrer selon vos désirs, un multi-boot quoi.

Tout d’abord les Avantages :

Ils sont très nombreux et pour ne citer que les principaux :
– simplicité d’utilisation
– multi boot
– plusieurs logiciels pré-installés
– pleins de Tutos : framboise314, raspberrypi.org, raspberrypis.net, microsoft,…

Et maintenant l’Inconvénient :

Oui, je n’ai pas mis de pluriel car pour moi, il n’en a qu’un mais de taille.

En fait, personne n’en parle mais quand j’ai reçu ma carte Pi, j’étais super content (qui ne le serait pas), en plus j’avais acheté un kit avec NOOBS déjà présent sur la MicroUSB. Mais j’ai vite déchanté après l’avoir branchée et passé quelques heures dessus avant de réaliser que je ne pourrai jamais me connecter sur la carte avec mon PC.

En effet, je pensais (à tort), mais c’est parce que je l’avais lu dans pleins de tutos, qu’il suffisait de mettre courant à la carte puis depuis son PC, je pouvais me connecter sur la carte en SSH ou avec VNC. Mais que neni… impossible de se connecter.

Pour le premier démarrage de NOOBS vous devez obligatoirement brancher aux ports USB de votre carte un clavier, une souris et avoir sous la main un moniteur/écran pour voir ce que vous faites (branchement sur le port HDMI de la carte)…

Donc pour bien démarrer avec votre Pi sous Noob, il vous faut :

Un câble HDMI

– Un câble Ethernet

– Un câble d’alimentation micro USB

Une carte mémoire Micro USB pour y transférer NOOBS que vous pouvez télécharger ici ou ici

Puis,

Brancher le câble HDMI de votre Raspberry pi à votre écran

Brancher le câble Ethernet de votre Raspberry pi à votre Box internet

Brancher le câble d’alimentation de votre Raspberry pi à une prise secteur

Assurez-vous ensuite d’avoir un clavier et une souris branchés à votre Raspberry pi.

Ensuite, ce sera un jeu d’enfant où il ne vous restera qu’à choisir le système d’exploitation qui vous convient parmi :

page d'accueil de NOOBS

  • Rapsbian : Debian optimisé pour la Pi
  • Archilinux : Une distribution Linux pour appareil à processeur ARM
  • Pidora : Fedora optimisé pour la Pi
  • OpenElec : Un media center basé sur XBMC
  • RaspBMC : Un média center basé sur XBMC
  • Risc OS : Un vieux système d’exploitation cf : riscos.fr

Ou selon la version téléchargée vous pourrez avoir :

NOOBS page d'accueil

  • Rapsbian : Debian optimisé pour la Pi
  • OpenElec : Un media center basé sur XBMC
  • Data Partition : Ajouter une partition de données
  • OSMC : Un média center basé sur XBMC, c’est le nouveau nom donné à RaspBMC
  • Windows10 IOT : Super ! On peut mettre Windows sur la Pi => Non ! c’est une version, ou plutôt une plateforme de développement orienté objets connectés…

Pour ma part après avoir fait joujou avec NOOBS, j’ai vite laissé tomber du fait du gros défaut de câblage obligatoire clavier+souris+écran. Il n’empêche que si vous ne faites pas de multi-boot, vous pourrez, une fois le premier démarrage passé, débranché votre souris+clavier+écran et tout faire depuis votre PC en SSH ou et avec VNC.

Voilà.

Il ne me reste plus qu’à vous dire de vous lancez, vous allez adorer…